L'entrainement

Après l'échauffement, on travaille le plus souvent différentes possibilités de ripostes sur une situation précise (exemple : saisi du col, attaque au couteau, attaque coup de pied, sol...).

Il existe plusieurs procédés d'entrainement inspirés du judo:

  • UCHI-KOMI: Tori fait plusieurs fois de suite une technique, mais sans faire chuter Uke (travail de l'entrée, du déséquilibre et du placement).
  • NAGE-KOMI: Tori fait l'entrée, le déséquilibre et la projection (Kake), en statique ou en déplacement, plusieurs fois de suite.
  • KAKARI-GEIKO: Exercice d'entraînement à l'attaque (rôles de Tori et Uke définis à l'avance). En travail d'Atemi, il s'agit pour Tori d'exécuter des atemi de poings et pieds sur des appels de coups indiqués par les mains ou le pao de Uke.
  • YAKU-SOKU-GEIKO: Travail, sans Uke ni Tori, d'exercice libre de projection où les partenaires n'opposent pas de résistance si le mouvement semble bien fait.
  • RANDORI: projeter le partenaire avec un maximum d'efficacité, sans notion de victoire, et sans adopter d'attitude défensive. + au jujitsu, le but est de toucher le partenaire avec des atemi de poings et pieds (entre la ceinture et le cou), avec contrôle parfait des atemi.

 

NB :

Tori = celui qui donne l'atemi ou qui projète

Uke = celui qui reçoit ou est projeté

 

Entrainement de ju-jitsu dans une école d’agriculture, au Japon vers 1920
Entrainement de ju-jitsu dans une école d’agriculture, au Japon vers 1920